Institut du Champ freudien

sous l’égide du Département de Psychanalyse - Université de Paris VIII

et de l'Ecole de la Cause freudienne, association reconnue d'utilité publique

SECTION CLINIQUE DE NICE Session 2020-2021

Association Uforca-Nice pour la formation permanente

EMPRISE

ET

CONSENTEMENT

Pour s’initier

 

Le SIP (Séminaire d’introduction à la psychanalyse) : il s’adresse à ceux qui veulent découvrir Lacan et s’initier à ses outils conceptuels pour la clinique. On s’y inscrit indépendamment de la session annuelle, pour une soirée par mois (voir bulletin).

 

 

Pour aller plus loin

 

Le Cercle :

Certains participants nous accompagnent depuis longtemps, ce qui a permis de constituer un noyau dur, le Cercle de Nice, où l’on tâche d’aller plus loin, du côté de la recherche et de l’innovation.

Le réseau national du Cercle-Uforca permet la confrontation des travaux.

Tous les ans, une rencontre nationale Uforca est organisée, sur le thème de travail des cercles.

 

Le SPA (Séminaire de Psychanalyse Appliquée) :

Le thème est l’étude et la réflexion sur la psychanalyse appliquée, aux institutions et à la thérapeutique. Il s’agit d’un groupe d’une dizaine de participants. Tout le monde doit s’impliquer par un travail personnel.

 

Ils se réunissent tous les mois durant 3h (2h en semaine et 1h le même samedi que les autres activités de la session). Le travail s’articule en 3 volets : étude de cas (« casuistique »), cas présentés par les participants ; étude de textes et des concepts (« dogmatique  ») ; discussion sur la pratique (« pragmatique »).

 

Le groupe est animé par 2 enseignants. Pour participer au SPA ou au Cercle, il faut être inscrit à la session EMPRISE ET CONSENTEMENT, et en adresser la demande par mail au coordinateur des enseignants de la section avant le mois d’octobre.

 

Par ailleurs, la section est partenaire du CPCT (Centre Psychanalytique de Consultation et de Traitement) pour Adolescents d’Antibes, qui permet une pratique et une élaboration théorique de celle-ci.

 

Centre Psychanalytique de Consultations et de Traitement,
13 avenue Niquet, 06600 Antibes,
à proximité de la Médiathèque, Parking Frères Olivier  
Tel : +33 6 98 26 35 99

 

Thèmes des Séminaires

 

Séminaire d’introduction à la psychanalyse

Ce séminaire pourrait s’intituler : « Tu peux savoir ». Il s’agit en effet de donner accès à qui s’y intéresse à l’atelier du psychanalyste : quels sont ses outils, c’est-à-dire les concepts qui servent à sa pratique ? Quels sont les principes qui régissent celle-ci ? Quelles sont les finalités de cette expérience unique ?

 

Hasard, déterminisme et liberté

Le sujet en psychanalyse

 

C’est souvent à partir d’une énigme sur soi qu’une demande d’analyse éclot. Mademoiselle M. souhaite faire des études, pourtant elle joue à candycrush au lieu de réviser. Alors que Monsieur T. est sur le point de se marier, il

télécharge des applications de rencontre. Quant à Madame A. qui se veut libre et indépendante, elle ne choisit que des partenaires jaloux qui la contraignent. Ces vignettes cliniques

témoignent du hiatus qui existe entre ce dont le sujet se plaint vis-à-vis de ce qu’il croit vouloir, et ce qu’il fait au regard de ce que l’inconscient lui dicte, le rendant alors un peu étranger à ce choix.

Sous la plume de Freud, on retrouve souvent l’idée que les premières années de l’existence sont essentielles pour la vie d’un sujet, où se fixeraient ses modalités de satisfaction ainsi que ses conditions d’amour avant qu’elles ne sombrent dans le refoulement. Il en ressort une conception déterministe de l’inconscient, un c’est déjà écrit. Ainsi, le cours de la vie peut se dérouler avec le sentiment d’une répétition, mise en scène par le fantasme, dont la maîtrise échappe. Le concept freudien de pulsion et la jouissance qui y est associée viendront représenter cette part sombre du sujet qui en est à l’origine.

C’est donc toujours sur fond de prédispositions que le sujet opère un choix. En premier lieu quant à la structure, un choix que Lacan formulera comme une « insondable décision de l’être ». Mais aussi tout au long de son existence un choix dans ses réponses face à l’imprévu, point de réel mis en avant par Freud et Lacan sous le terme de Tuchè : « Ce sont les hasards qui nous poussent à droite et à gauche, et dont nous faisons notre destin, car c’est nous qui le tressons comme tel ». Lacan propose ainsi une version de l’inconscient comme étant à écrire. Le choix du sujet n’est donc pas à confondre avec un idéal de liberté mais correspond plutôt à un « choix forcé », celui d’un impératif d’assumer sa propre causalité.

Ainsi l’impact culturel, social, familial, etc. peut déterminer un Idéal du moi et former un surmoi au sein desquels l’inconscient et ses formations – symptômes, lapsus, actes manqués – vont venir semer le désordre : là où le moi se croit libre, il est asservi. Si la psychanalyse démonte les illusions de la liberté et du moi autonome, ce n’est que pour faire exister le sujet comme Un, singulier, soustrait des classes et des catégories propres aux structures cliniques, en tant qu’il est sujet de la contingence. Ce sera l’axe de ce séminaire.

 

6 séances le mardi soir, de novembre à avril, à 20h30, à Nice. Durée : 1h45

 

 

Séminaire de psychanalyse appliquée

Ce séminaire est ouvert à des participants ayant déjà été inscrits au moins deux fois à la section clinique et ayant une pratique clinique, libérale ou en institution. On y met au travail l’expérience pratique et les concepts théoriques de la psychanalyse appliquée à la thérapeutique ou aux institutions.

Pour faire partie du SPA, il faut adresser sa candidature au coordinateur de la section. Le collège enseignant valide les demandes qui lui sont adressées.

 

S’orienter du réel

 

Le SPA, séminaire de psychanalyse appliquée, se réunit trois heures par mois, chaque mois de section.

 

Chaque samedi de section, se tient le volet pragmatique qui est une discussion sur la pratique, où des collègues enseignants viennent à tour de rôle parler à partir de leur pratique du thème de l’année. C’est aussi le moment où le SPA a l’occasion d’accueillir en comité restreint, l’invité de la section.

 

Un lundi par mois, de 21h à 23h, est consacré à la casuistique et à la dogmatique.

La casuistique est l’étude de cas présentés par les participants. La dogmatique est l’étude de textes portant sur le thème de l’année qui sera « S’orienter du réel ».

 

Sous ce syntagme se cache en fait une véritable révolution de la psychanalyse :

• Bouleversement du corpus théorique avec mise en avant, en lieu et place de l’armature symbolique, de la dimension de la jouissance, du Un, d’une jouissance impossible à négativer.

 

• Bouleversement de la clinique où l’accent porte sur le mode de jouir singulier à chacun dans une clinique continuiste et non plus sur la classe diagnostique où sa structure range le patient dans une clinique discontinuiste.

 

• Bouleversement de la pratique où le désir de l’analyste amène à bondir sur ce qui trébuche, sur ce qui se présentifie de neuf, d’inédit dans la fulgurance d’une bévue plutôt que s’endormir sur la répétition du même.

 

• Bouleversement de la fin de l’analyse, ce dont témoignent les passes des AE.

 

• … liste non exhaustive.

Site en cours de modification

25.10.2020

Section clinique de Nice

25, Rue Meyerbeer 06000 Nice — 04 93 88 85 16 – philippe.de-georges@wanadoo.fr

 

LIENS EXTERNES

Association de la Cause Freudienne - Estérel-Côte d'Azur : www.acfeca.wordpress.com

Association Mondiale de Psychanalyse : www.wapol.org

Département de Psychanalyse Paris VIII : www.ufr-sepf.univ-paris8.fr

Ecole de la Cause freudienne : www.causefreudienne.org

Lacan Quotidien : www.lacanquotidien.fr

Université Populaire Jacques Lacan : www.lacan-universite.fr