Institut du Champ freudien

sous l’égide du Département de Psychanalyse - Université de Paris VIII

et de l'Ecole de la Cause freudienne, association reconnue d'utilité publique

SECTION CLINIQUE DE NICE Session 2017-2018

Association Uforca-Nice pour la formation permanente

Une pratique éclairée

Site en cours de modification

01.07.2017

Une pratique éclairée

Après Freud et Lacan

 

Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? C’est quoi, notre clinique, aujourd’hui ? Comment vit-on l’analyse ?

Aujourd’hui, les concepts fondamentaux de la psychanalyse ne cessent d’évoluer, de s’enrichir et de se transformer, du fait de l’expérience cumulée comme du fait des changements profonds du monde. Comment pensons-nous aujourd’hui notre pratique, comment l’orientons-nous et la vivons nous, après Freud et Lacan ?

L’analyse est une expérience. Chaque cure est sans pareil. Le savoir qui s’y révèle procède de la venue au jour de ce qui constitue l’inconscient d’un sujet unique en son existence. Il est question de choses vues, entendues, perçues par un individu qui parle, de ce qui lui a été transmis, de ce qui l’a marqué au cours de son histoire, faits, signifiants, traumatismes comme bonnes rencontres…

Cette vie dont les associations libres permettent d’élaborer les lignes de destinée, recèle ce qui est lui est le plus intime, qui se mêle inextricablement avec ce qui de l’Autre a fait trace et s’est inscrit dans son esprit et dans sa chair. Du flot de paroles dites, quelques formules peuvent s’extraire, qui constituent ce que l’analysant a de plus singulier, qui lui est le plus propre mais qui lui apparaît en même temps comme le plus étrange et le plus étranger.

Cette expérience est possible depuis que Freud en a ouvert la voie. Cela fait plus de cent ans, donc, que des personnes en font l’épreuve. Comme Freud nous y a invités, chaque analyste se dépouille autant que faire se peut de tout savoir préalable, afin d’aborder chaque cure comme si elle était la première, sans antécédent, sans point de comparaison et sans préjugé. L’accueil de chaque discours analysant suppose cette fraîcheur naissante qui seule permet la surprise et la découverte à partir de la contingence et de l’indéterminé. Le savoir dans une analyse n’est pas préalable : il est à advenir. Sa source est ce que le sujet dit de lui-même et qui se met au jour pas à pas, mot à mot, comme s’il ignorait ce qu’il sait : le savoir supposé de son inconscient.

Les cas se sont multipliés, de par le monde et les concepts qui permettent à l’analyste de s’offrir comme instrument du travail analytique ont cheminé au gré de leurs multiples usages. Ils étaient assez ouverts au départ pour se modifier et s’enrichir avec le temps. A mi parcours, Lacan en dénombrait quatre dans l’œuvre freudienne et dans les récits de cure qu’il nous avait légués, dont il faisait les « quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse » : l’inconscient, la pulsion, la répétition et le transfert. Ce sont les repères essentiels en effet de la clinique qu’ils éclairent. Tel est le savoir indispensable pour tout analyste, toujours réactualisé et enrichi, qu’il doit avoir et qu’il doit mettre aussi de côté.

Cet éclairage ne porte pas seulement sur ce qu’on appelle l’analyse pure, mais aussi sur la psychanalyse appliquée : aux institutions, à la psychothérapie et sans doute à la politique. Partout où des personnes qui se sont analysées s’en servent pour être au plus prés du désir des sujets qu’ils rencontrent dans leurs pratiques diverses et qu’ils se gardent de suggestionner, normaliser, éduquer ou redresser, comme trop souvent la société le souhaite.

Quels sont nos repères dans la pratique d’aujourd’hui ? Qu’est devenu le binaire névrose/psychose, depuis qu’on parle de psychose ordinaire ? Comment la clinique dite borroméenne, celle des nouages et des débranchements modifie-t-elle la direction des traitements et des cures ? Que sont l‘orientation vers le réel, l’accent mis sur la jouissance de l’être parlant, sur ses défenses et leur ébranlement ? C’est ce qui sera le thème de notre session de formation.

Section clinique de Nice

25, Rue Meyerbeer 06000 Nice — 04 93 88 85 16 – philippe.de-georges@wanadoo.fr

 

LIENS EXTERNES

Association de la Cause Freudienne - Estérel-Côte d'Azur : www.acfeca.wordpress.com

Association Mondiale de Psychanalyse : www.wapol.org

Département de Psychanalyse Paris VIII : www.ufr-sepf.univ-paris8.fr

Ecole de la Cause freudienne : www.causefreudienne.org

Lacan Quotidien : www.lacanquotidien.fr

Université Populaire Jacques Lacan : www.lacan-universite.fr